No Sens

« Moi, de toute façon, je regarde la RTS sur internet seulement. Je paie volontiers que pour ce que je consomme. J’ai pas envie de payer cette redevance obligatoire à 450 CHF par année. Je veux choisir ce que je regarde. »

Déjà, quand quelqu’un utilise un « moi », en début de phrase, et qu’il reprend le « je » au milieu et à la fin, c’est pas bon signe. Peut-être les premiers symptômes d’une démultiplication de l’identité.

Et si ce quelqu’un militait ainsi en faveur du OUI à l’initiative « No Billag » le 4 mars prochain et qu’il était politicien… le respect de son opinion prime, l’entendre s’impose, mais lorsqu’il fait preuve d’un tel non-sens pour défendre son avis, là… je réagis.

C’est comme dire « je bois de l’eau que par la bouche ». Ouf ! Nous sommes rassurés ! Quand la même personne ajoute ensuite, triomphant, qu’il est pour la « libéralisation du marché des médias suisses ! », alors…

Alors quoi !? Alors je lui sers un verre d’eau et je lui demande.

« Ta vidéo, là, du téléjournal, comment arrive-t-elle sur le site internet de la RTS ? Grâce à quel argent ? »

C’est vrai que si trois milliardaires, pire, peut-être un seul – sans aucun intérêt économique ni politique, en toute indépendance évidemment – se partageaient la propriété de tous les médias suisses ; et bien, ils assureraient sans aucun doute une liberté de parole bien plus large, c’est sûr. Je l’interroge encore.

« Et puis, par exemple, comment un citoyen et un parlementaire pourraient-ils attaquer de front et librement le business d’un des trois milliardaires-propriétaires ? »

Certes, le débat est primordial en ce qui concerne le montant de la redevance Billag et la manière dont elle perçue. Là-dessus, rien à dire. L’adaptation à la modernité numérique semble nécessaire.

Quelle utilité aurait une suppression soudaine, sans réelle réflexion et en risquant la banqueroute de certains médias – autres que le service public, alors que le prix de la redevance baissera de toute façon dès le 1er janvier 2019 à 365 CHF, soit 1 CHF par jour environ ?

C’est moins que le café du matin. Pensez-y.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s