Réjean Ducharme – « Dévadé »

Le peu qu’on a de beau et de bon jette une si grande lumière qu’il ne reste plus au sale, au coupable, d’ombre où se mettre, se conserver assez pour infecter l’amitié.

Réjean Ducharme, Dévadé, Gallimard, 1990

3 réflexions sur “Réjean Ducharme – « Dévadé »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s