Corinna Bille et Maurice Chappaz – « Jours fastes: Correspondance 1942-1979 »

Chandolin, le 12 juin 1942

« Et sachez, Maurice Chappaz, que vous êtes entré dans ce livre; j’ai mis dans la bouche de Théoda des mots d’amour qui vous sont destinés, ceux que je n’ose vous dire, car je redoute la Parole, je la crois capable de détruire ou de déformer. Je me confie à l’Écriture qui est secrète et calme. »

Corinna Bille à Maurice Chappaz

Corinna Bille et Maurice Chappaz, Jours fastes: correspondance 1942-1979, Zoé, Carouge-Genève, 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s