Kettly Mars – « Saisons Sauvages »

Haïti, c’est le vaudou. Cette croyance est teintée de magie noire. Du moins c’est ce qui nous vient peut-être à l’esprit dans un premier temps lorsqu’on pense à ce pays caribéen.

Duvalier ira jusqu’au bout de cette logique, il en franchit les étapes de façon systématique. Il doit être arrêté.

Ces mots apparaissent dans le cahier que Nirvah, le personnage principal, lit en se cachant. C’est Daniel Leroy, son mari, qui les a écrit et qui, à ce moment-là du roman, est dans les geôles des duvaliéristes et de ses tontons macoutes.

Qui sont tous ces personnages ? La question mérite une brève explication. Nous allons la faire courte et rapide pour ne pas entrer dans un sujet maladroitement. François Duvalier, « Papa Doc », a été un dictateur au pouvoir de la « perle des Antilles » durant  13 ans. Son fils Jean-Claude Duvalier, « Baby Doc », succède à son père et sera au pouvoir 14 ans.

J’aime les femmes de tempérament, Nirvah. Point n’est besoin de rôder autour du pot avec elles. Je vous le dis tout de suite, je vous veux. Je vous ai voulu dès que vous avez franchi le seuil de mon bureau, au ministère. Je ne pouvais croire en ma chance. Votre mari est un imbécile qui se fait enfermer à Fort-Dimanche alors qu’il possède une femme comme vous. Un imbécile qui se bat contre des moulins à vent. Il a des idées… hmmm… le pauvre fou.

Ainsi parle Raoul Vincent, le secrétaire d’État tout-puissant du roman de Kettly Mars. Celui qui s’impose avec violence dans la vie de Nirvah Leroy et de ses deux enfants: Marie et Nicolas. Celui qui la soumet à son pouvoir. Cet opportuniste qui est le symbole de l’autoritarisme et du manipulateur. Et ce n’est qu’un aperçu de la cruauté dont l’homme est capable. Mais il fait face à une femme forte et sûre de ses charmes.

Le roman reproduit à la perfection la tension parfois surhumaine entre l’amour et la répulsion que ces deux personnages ont l’un envers l’autre. C’est l’histoire de la survie et de choix rationnels.

Kettly Mars, Saisons Sauvages, Folio, Mercure de France, 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s